Histoires de date – L’aggressif

Monsieur B

Il y a quelques années, j’avais commencé à jaser avec Mr. B, que j’ai connu sur un site de rencontre. Le gars était correct, mais y avait de quoi de bizarre. Je pouvais pas dire quoi exactement, mais y avait de quoi de weird. On s’est pas parlé beaucoup avant de se rencontrer, parce que Monsieur ne voulait pas perdre son temps (!)… Ouaip! Ça, c’était ma charmante date!

Okay dude. Personnellement, je préfère jaser un peu plus avec le monde avant de les rencontrer, mais bon.. On va y aller avec ta manière!

J’ai accepté de rencontrer Mr. B pour un café en soirée, au centre ville de Montréal. Je suis arrivée la première donc j’ai été me chercher un Frappucino et m’asseoir à une table. J’étais nerveuse parce que je ne savais pas grand’chose de ce gars là. Il est arrivé peut-être 10-15 minutes après moi, m’a regardé d’un air vide, a marché directement à ma table, a lancé son sac sur une chaise et m’a dit « J’ai crissement faim, je reviens. »

…….. vraiment?! Pas de « Salut » de « Moi c’est Mr. B » ou même un signe de courtoisie? Si c’est de même que tu veux te la jouer mon homme, ça part définitivement pas bien!

Il est revenu avec un sandwich et un café, s’est assis, et me dit qu’il a vraiment passé une mauvaise journée. (Han, pour vrai?!) Je ne savais pas trop comment réagir. Je veux dire, c’est la première fois que je rencontre ce gars là et il est déjà en beau câli*** pour une raison qui m’est totalement inconnue.. Pour ramener la conversation à un niveau cordial, je lui demande « Alors qu’est-ce que tu fais dans la vie? » (une pas pire question neutre, ça!)

– Je suis journaliste pour un journal quotidien, mais en ce moment je ne travaille pas parce qu’on m’a suspendu pour avoir été accusé de plagiat – que je n’ai pas fait…

.. han?! Y en aura pas de facile!! Ce gars là est impossible. Déjà qu’il n’était pas particulièrement Mr. FUN quand on chattait en ligne, là y est juste carrément désagréable! J’ai eu l’impression de devoir travailler fort pour obtenir une conversation empreinte de politesse.

Mr. B m’a relancé la question et j’ai vraimemt pris mon temps pour répondre, j’ai souri, j’ai enchaîné avec ma famille, mon background… tsé, pour garder ça casual et friendly. Je savais qu’on avait clairement pas de plaisir, mais je me suis donné le défi de terminer cette date de marde sur une note un peu moins dramatique, et ça a fonctionné… genre. Jusqu’à temps que le barista utilise le blender pour déchiqueter de la glace pour en faire un Frappucino, là, la foire a pogné.

Mr. B a frappé la table avec son poing et s’est mis à crier « On s’entends pas penser ici! Voyons crisse!! »

Là, j’ai gelé. À partir de là, j’ai fait « D’la marde avec la courtoisie, moi j’m’en vais d’ici! » Je ne me souviens pas exactement ce que j’ai dit, ou comment j’ai dit ça, mais j’ai pogné ma sacoche et je suis partie.

Et c’est pour ça que je suis encore célibataire, môman! <3

Fun Fact: Si vous êtes un lecteur des journaux du matin dans le métro, vous pouvez voir la face de Mr. B sous chacun de ses articles. So j’imagine qu’on lui a redonné son emploi!

 

Vous pouvez lire mon Histoire de date (Partie 1) ICI. Parce que tout a commencé avec Mr. A..

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.